-A A +A

You are here

Desserte multimodale

Tous les modes de transport (la route, le fer, le fluvial) participent à la gestion des flux des marchandises débarquées ou embarquées. Pour assurer une meilleure qualité de service « porte à porte »

[[{"fid":"159","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":"","field_file_image_title_text[und][0][value]":"","field_folder[und]":"1"},"type":"media","attributes":{"height":"918","width":"883","style":"line-height: 1.42857143; width: 450px; height: 468px;","class":"media-element file-default"}}]]​[[{"fid":"195","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":"","field_file_image_title_text[und][0][value]":"","field_folder[und]":"1"},"type":"media","attributes":{"height":"1027","width":"2396","style":"width: 400px; height: 171px; float: right;","class":"media-element file-default"}}]]

Réseau routier

Complémentaire des autres modes, le transport routier est actif sur le port de commerce grâce à des infrastructures de proximité et un réseau d’entreprises spécialisées. En tout premier lieu, l’autoroute est accessible à 8 km du port par une liaison directe.

De ce point d’accès, le réseau permet d’atteindre toutes les grandes régions économiques européennes. Les 44 tonnes sont admissibles dans un rayon de 150 km autour du port.

Les autoroutes A75/A750  offrent la particularité d’une liaison vers Paris via Clermont-Ferrand exempte de frais de péage sur la section Montpellier-Clermont-Ferrand.

Réseau ferré

[[{"fid":"160","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_folder[und]":"1"},"type":"media","link_text":"2010-12-03_-_voies_ferrues_portuaires.pdf","attributes":{"class":"file media-element file-default"}}]]

 

Le chemin de fer est un partenaire historique du port de commerce ; de ce fait tous les quais disposent d’un ou de plusieurs embranchements.

Il offre en tout premier lieu l’avantage d’une liaison très courte vers l’axe ferroviaire principal du réseau national permettant ainsi une gestion rapide des trains entre la zone portuaire et les voies principales.

Les emprises portuaires ferroviaires ont une capacité importante et diversifiée avec, en particulier, un terminal ferroviaire dédié aux conteneurs et aux remorques .Elles permettent la gestion quotidiennes de plusieurs trains complets qu’il s’agisse de vrac, de conteneurs, de caisses mobiles …..

La stratégie portuaire en faveur du cabotage maritime et des autoroutes de la mer s’appuie sur les équipements et les services ferroviaires pour une complémentarité efficace avec le transport maritime pour la desserte des régions du Nord de l’Europe.

Les grands chantiers ferroviaires  au niveau national à savoir le doublement décidé  des voies entre Nîmes et Montpellier et la réalisation à venir de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Montpellier et Perpignan sont de nature à augmenter les capacités de transport pour le fret en provenance ou à destination du port.

Canal du Rhône à Sète

Le canal du Rhône à Sète est un outil majeur pour le développement du port de Sète :

  • le Canal du Rhône à Sète puis le Rhône et la Saône donnent accès à un territoire s'étendant jusqu'à 600 km du port maritime de Sète.
  • le canal offre également une opportunité de développement pour le port de l'Ardoise situé en rive droite du Rhône.

De grands travaux sont en cours pour accompagner le développement du port de Sète en confortant le second débouché maritime du bassin Rhône Saône. Le réseau fluvial via le canal du Rhône à Sète bénéficie donc d’un investissement de 100 millions d’euros pour augmenter sa capacité d’emport de 1.500 tonnes à 2.500 tonnes